Antique (2008)

FILM
  • Réalisation : Min Gyu Dong
  • Création littéraire : Yoshinaga Fumi
  • Durée :  1h50
  • vu en coréen, sous-titres français
  • Avec : Joo Ji Hoon (Jin Hyeok le propriétaire d'Antique) - Kim Jae Wook (Seon Woo le pâtissier) - Choi Ji Ho (Su Yeong, le garde du corps) - Yu Ah In (Ki Beom, l'apprenti) - Andy Gillet (Jean, le pâtissier français)
L'histoire
Un riche héritier, Jin Hyeok, décide d'ouvrir une pâtisserie dans le but d'attirer les jeunes femmes parmi lesquelles il espère trouver une future fiancée, et avec une seconde idée derrière la tête : attirer celui qui l'a enlevé enfant et le gavait de pâtisseries pour le garder auprès de lui. Depuis ce temps, il déteste les gâteaux et cherche un excellent pâtissier ainsi que du personnel pour tenir sa boutique-salon de thé qui se démarque des autres avec ses meubles, sa décoration, sa belle vaisselle ancienne et ses gâteaux beaux comme des œuvres d'art dans la mesure où il a embauché Seon Woo qui a travaillé plusieurs années à Paris auprès des plus grands chefs pâtissiers. Il n'a pas encore reconnu en lui l'ancien camarade de lycée qui était amoureux de lui et qu'il a violemment repoussé. Viennent compléter l'équipe : Ki Beom un ancien champion de boxe qui cherche un emploi de serveur et qui devient apprenti pâtissier auprès de Seon Woo et Su Yeong, qui est son garde du corps depuis son enfance.

Chaque jour Antique ne désemplit pas, mais le tableau se complique lorsque Jean, l'ex-amant français de Seon Woo, débarque et cherche à renouer et le ramener en France. La méfiance s'installe lorsqu'il est signalé dans le voisinage un pervers enlevant de petits garçons qui sont retrouvés morts, avec la particularité d'avoir mangé des pâtisseries venant d'Antique.

Mon avis
Après le drama japonais voici l'adaptation coréenne sous forme de film cette fois du manga de Fumi Yoshinaga : Seiyô Kotto Yôgashiten.
Pour le peu que j'ai aperçu, l’adaptation me semble réussie, avec les décors et les personnages et même le scénario auquel j'ai eu du mal à adhérer, une histoire loufoque, pour ne pas dire étrange, oscillant entre la comédie (il y a même des scènes de comédie musicale assez amusantes) et le drame avec les enfants enlevés et tués.

Un film que j'ai regardé surtout pour les deux acteurs principaux que j'apprécie : Joo Ji Hoon (vu dans The Naked Kitchen, critique à venir) et Kim Jae Wook (Mary stay out all night).

Ici, point de romance classique mais un amour gay que porte le personnage de Kim Jae Wook envers Jin Hyeok et qui lui donne sa dimension dramatique : amour à sens unique malgré son "charme démoniaque" !
Je ne peux pas dire que j'ai aimé, ni détesté, pourtant le scénario est complètement raté, trop décousu, passant du rire à la gêne. En tout cas, les acteurs semblent animer parfaitement le manga d'origine, des vrais copies !

A voir uniquement par envie d'étudier la société coréenne. Ici la France, mise un peu à l'honneur, ne brille pas par la politesse de son représentant : un goujat tête à claques tout à fait ridicule (et incarné par acteur du niveau de la série "Hélène et les garçons") qui joue affreusement son rôle de partenaire sado-maso avec le pauvre Kim Jae Wook auquel je donne une mention spéciale car il parle très bien français avec un accent délicieux, normal pour un film sur la gourmandise et les pâtisseries.

Le manga existe aussi sous sa forme animée.

Mention ♥ pour les très belles pâtisseries que l'on admire tout au long du film,vraiment tentantes et pourtant moi non plus je ne suis pas vraiment fan de gâteaux hyper sucrés et crémeux.

images venant du site http://www.nautiljon.com/