Mars / Zhànshén Mars (2004)

FEUILLETON en 20 épisodes de 45 mn
  • Réalisation : Cai Yuexun
  • Langue originale : mandarin
  • diffusée à Taïwan sur Chinese Television System (CTS)
  • Avec : Barbie Hsu (Qi Luo) - Vic Chou (Ling et son jumeau Sheng) - Xiu Jie Kai (Da Ye l'ami de Ling) - Megan Lai (Qing Mei l'amie de Qi Luo)
L'histoire
Chen Ling rencontre Qi Luo, une jeune fille introvertie, traumatisée après avoir été abusée à 16 ans par son beau-père ; depuis, elle se méfie des hommes et évite leur contact physique le plus possible, se repliant sur elle-même. Qi Luo vit avec sa mère, son père ayant été tué par un gang de motard lorsqu'elle avait 10 ans. Ling est un coureur de jupons, un peu mauvais garçon, qui se bagarre et aime faire de la moto, espérant un jour devenir professionnel. Qi Luo est très douée pour le dessin et c'est après avoir remarqué l'esquisse d'une mère avec son bébé au recto d'un papier que la jeune fille lui a donné pour lui indiquer un chemin, que le jeune homme commence à s'intéresser à elle. Les deux jeunes gens dont dans la même classe à l'université. Qi Luo lui promet la peinture de la mère et son enfant une fois achevée. De son côté, le jeune homme porte lui aussi des cicatrices intérieures : son frère jumeau s'est suicidé devant lui; à l'âge de 17 ans. Depuis, il a perdu une partie de ses souvenirs d'enfance. Tout ce dont il se souvient c'est qu'il n'est pas le fils biologique de son père, mais celui de son oncle, sa mère ayant eu une aventure avec le petit frère de son mari, mort d'un accident de moto avant la naissance des enfants. Ling découvre bientôt que le prof d'anglais harcèle sexuellement Qi Luo et la sauve de son emprise en le menaçant. Il lui promet de la protéger, elle lui offre de faire son portrait.
Ling découvre le portrait peint par Qi Luo

Peu de temps après, un autre artiste se prétend être le peintre du tableau de sa représentation de la mère à l'enfant et en vole la paternité à Qi Luo. Déçue et lasse de cette méchanceté, Qi Luo lui abandonne et met toute son âme dans le portrait de Ling qu'elle commence à apprécier en choisissant de le représenter comme le dieu Mars, le dieu de la guerre.


Mon avis

Adaptation littéraire du manga écrit par Fuyumi Soryo.

Une série très touchante que j'ai adoré malgré une réalisation parfois un peu molle : des longueurs, des flash-back répétitifs etc.. mais au final, une superbe aventure vue en mandarin (sous titrée en français !).

Le couple formé par Ling et Qi Luo est très doux, très romantique.

Lui : jumeau survivant à son frère suicidé à l'âge de 16 ans, mais enfance traumatisée par une mère folle, destructrice qui s'est suicidée alors que les enfants n'avaient que 4 ans. Leur père biologique est leur oncle paternel, mort avant leur naissance d'un accident de moto. Le père est PDG d'une entreprise d’électronique. Après le suicide Sheng, Ling coupe les ponts d'avec son père et s'installe dans une loft pouilleux où il vit à sa guise.
Elle : traumatisée à 16 ans après avoir été violée par son beau-père, un PDG respecté. Cela ne s'est jamais su mais elle et sa mère vivent maintenant seules.

Les deux jeunes gens ont 18-19 ans et se trouvent à la même université, elle a remarqué ce voyou flamboyant qui drague les filles, mais lui ne prend conscience de Qi Luo qu'après avoir vu son dessin, puis s'être retrouvé son voisin de classe. Il cherche à se rapprocher d'elle, à la sortir de sa coquille, mais elle le repousse. Puis ils tombent amoureux l'un de l'autre. Leur amour est protégé par leurs amis respectifs qui sont aussi leurs rivaux : Da Ye qui aime Qi Luo depuis le primaire et Qing Mei une ancienne petite amie de Ling qui voudrait le récupérer. Outre leur passé respectif douloureux, ils doivent faire face à d'autres mésaventures : retour du beau-père violeur pour Qi Luo, retour d'une ex-fiancée pour Ling, puis arrivée d'un sociopathe amoureux de Ling qui cherche sa mort. Vous aurez compris que nous avons beaucoup de suspens et d'émotions, sans parler des courses de motos puisque Ling concoure sur les circuits.

Très belle bande-son !



A voir !