Le Festin de Babette (1987)

Film
  • Réalisation : Gabriel Axel
  • Genre : drame (danois)
  • Adaptation d'une nouvelle de Karen Blixen
  • Titre original : "Babettes Gæstebud"
  • Année : 1987
  • Durée : 1h40
  • Avec : Stephane Audran (Babette) - Bodil Kjer (Filippa) - Birgitte Federspiel (Martina) - Jean-Philippe Lafont (Achille Papin)
L'histoire
Danemark, 1871. Sur la côte sauvage du Jutland, Babette, trouve refuge chez Filippa et Martina, deux soeurs, filles d'un pasteur à présent décédé, et anciennes connaissances d'Achille Papin, un ancien chanteur d'opéra parisien ayant séjourné chez elles dans leur jeune temps. Babette fuit la répression de la Commune de Paris durant laquelle son mari et son fils ont péri. Cette ancienne chef cuisinière du Café Anglais, un restaurant parisien renommé, s'adapte à l'austérité de train de vie des vieilles dames, mais tente peu à peu d'améliorer leur ordinaire tout en ne dépensant pas plus. 14 ans passent, le seul lien que Babette garde avec la France est un billet de loterie qu'un ami lui prend chaque année. Un jour, Babette apprend qu'elle a gagné le gros lot de 10 000 francs. Elle décide d'offrir un "vrai dîner français" comme au temps du Café Anglais à l'occasion du centenaire de l'anniversaire de leur père que les soeurs vont prochainement fêter en compagnie de leur dix plus proches fidèles.

Mon avis
Un film sublime. Su-bli-me, je dis bien. Toujours vu et revu non sans une larme, que je mets sur le compte d'une interprétation émouvante, le script également, notamment les parties au sujet des artistes et de leur "richesse", ou encore l'austérité du décor face à l'enthousiasme simple et chaleureux du don de soi.
le vrai dîner français offert par Babette
Ce film ne m'inflige pas que des larmes, je ris aussi, par exemple lorsque les Danois craignent la colère divine s'ils se risquent à se régaler des mets (et des vins !) auxquels ils vont goûter pour la première -et sans doute dernière- fois de leur vie ; "Ce doit être une sorte de limonade" dit une dame au sujet du Champagne...

Un "film coup de ♥" !